Nordmag , votre magazine région Nord 

=> Nouveau site


 

 

 

Bruay La Buissière : Le STADE PARC et la PISCINE

 

Bruay La Buissière La piscine photo nordmag

La PISCINE 
A l'origine, c'est une école de natation qui a été inaugurée le 1er Août 1936 et réalisée par Paul Hanote, architecte, dans le style Art Déco. Elle rappelle par son style paquebot, les grands transatlantiques d'avant guerre.

Dimensions : 70m de long et 50 m de large en béton armé. bassins de 2000 m3 de contenance , Plusieurs plongeoirs jusqu'au 5m de haut, 224 cabines et 4 vestiaires.
Depuis 1963, l'eau est chauffée d'abord par le charbon puis aujourd'hui par le gaz à 29° et 32° pour les enfants.
La piscine a été rénovée en 1997 afin de se conformer aux normes de sécurité    Ouverture de mi-juin à mi-septembre

( ART DÉCO : Mouvement développé dans les années 1920/1930 , de style épuré, lignes simples et fuyantes, surfaces planes. L'Art Déco a connu son apogée en 1925 à l'exposition des Arts Décoratifs de Paris.)

la piscine Art déco de Bruay la Buissière  ©nordmag.fr - 2011

2011 : la piscine mise en lumière par l'artiste Yann Kersalé dans le cadre de "Béthune 2011 Capitale régionale de la culture"

    

Événement : les vendredi 8 et samedi 9 juin 2007 : "Water Born" Carolyn Carlson
Carolyn Carlson crée un évènement chorégraphique pour douze danseurs à la piscine art-déco de Bruay-la-Buissière (62).
Water-born inaugure un cycle consacré à l’eau : l’eau puissance à la fois destructrice et créatrice, l’eau enjeu écologique et économique majeur, l’eau source d’inspiration poétique et élément de spiritualité.
Water born est né de la réunion d'une chorégraphe d'envergure internationale, Carolyn Carlson, et d'un lieu emblématique du patrimoine de l'Artois, la piscine Art Déco de Bruay-La-Buissière. Événement unique pour douze danseurs, la création s'inspire des mythes et des symboles liés à l'eau...Production Centre Chorégraphique National Roubaix http://www.ccn-roubaix.com
Nord-Pas de Calais, Ville de Bruay-La-Buissière, Artois Comm. Communauté d'agglomération de l'Artois 

Water Born de Carolyn Carlson photo nordmag   Water Born de Carolyn Carlson photo nordmag

 

Le PARC : 
Début des travaux le 8 mars 1932 par l'architecte Paul Hanote. La construction a été décidée par le maire : Henri Cadot et le conseil municipal dans un souci de bien être des habitants qui travaillaient durement à la mine.
La statue de Roger Salengro a été inaugurée le 24 octobre 1937 par Léon Blum, Max Dormoy et Henri Cadot. Le kiosque a été inauguré en 1938 et restauré dans les années 90. Les cours de tennis sont d'origine 1934, rénovés en 1995 et 1972.
Le parc est composé de 10 espèces rares d'arbres, qui ont permis à la Ville d'obtenir en 1988, le premier prix national de l'arbre....

Mai 2011: Réouverture après rénovation de l'ensemble Stade et Parc:  réaménagement des plantations qui donne plus d'espace, allées rénovées,  ruisseau qui serpente, mise en lumière  par le plasticien-lumière Yann Kersalé. du parc et de la piscine...

Stade parc de Bruay la Buissière ©2011-www.nordmag.fr

ci-dessous quelques vues du Parc et du Stade rénovés en 2011... cliquez sur une image pour démarrer le diaporama

Bruay_StadeParc_01 Bruay_StadeParc_02 Bruay_StadeParc_03 Bruay_StadeParc_04 Bruay_StadeParc_05 Bruay_StadeParc_06 Bruay_StadeParc_07 Bruay_StadeParc_08 Bruay_StadeParc_09 Bruay_StadeParc_10 Bruay_StadeParc_11 Bruay_StadeParc_12 Bruay_StadeParc_13 Bruay_StadeParc_14 Bruay_StadeParc_15 Bruay_StadeParc_16 Bruay_StadeParc_17 Bruay_StadeParc_18 Bruay_StadeParc_19 Bruay_StadeParc_20 Bruay_StadeParc_21  
 Juillet 2012: Jardins zen très « japonisants » aux quatre coins du parc à l'initiative du service espaces verts de la ville, de l'Office de la jeunesse et du service culturel Les jardins japonais éphémères, jusque juin 2013, au Stade-Parc de Bruay-la-Buissière. Ouvert tous les jours de 8h à 20h30.

Bruay la Buissière : Stade Parc  photo nordmag.fr 07 2012

           

Le STADE a une superficie de 2 hectares et demi , avec un terrain de Football de 100 m de long, une piste en cendrée de 400 m et les tribunes sont construites avec des cintres en béton armé qui évite de mettre des piliers et peuvent accueillir 1200 personnes.
Le site est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Stade parc de Bruay la Buissière ©2011-www.nordmag.fr

L' ensemble du stade-parc et de la piscine est inscrit aux Monuments Historiques, 1997.

 

Vous pouvez consulter ICI une vidéo du Stade-Parc sur YouTube


2006 : LE STADE-PARC DE BRUAY-LA-BUISSIERE FÊTE SES 70 ANS !

L’ensemble que constitue le Stade-Parc Salengro (parc, piscine, stade) est un bijou hérité de l’âge d’or minier bruaysien des années 30s. Surprenant, de style Art Déco, il est le témoin de l’époque radieuse du Front Populaire.

Revue de presse

À Bruay, depuis soixante-dix ...  article de La Voix du Nord  du  30/07/2006

À Bruay, depuis soixante-dix ans, l’Art Déco a les pieds dans l’eau
Avec ses lignes épurées, son décor blanc et bleu et ses 224 cabines, la piscine Art Déco de Bruay-La Buissière, près de Béthune, a des airs de paquebot d’avant-guerre : dernier bassin découvert de ce style encore en activité, il fête ce dimanche ses 70 ans.
Symbole du Front populaire, ce petit bijou architectural, classé depuis 1997 à l’inventaire des Monuments historiques, est ancré « dans la mémoire collective », souligne le maire Alain Wacheux. Conçue par l’architecte local Paul Hanote, la piscine – indissociable du parc et du stade qui l’entourent – ouvre en effet ses portes le 1er août 1936. Les Français goûtent pour la première fois aux congés payés. Dans la cité minière de Bruay-La Buissière, alors Bruay-en-Artois, rares sont ceux qui peuvent s’échapper pour quelques jours.
Le complexe, situé au coeur des corons dont il reste aujourd’hui quelques vestiges, est très rapidement investi. « Pour les habitants, c’était merveilleux. Il n’y avait rien ici, pas de club sportif, rien du tout », rappellent Claude et Renée Landru, fidèles nageurs de 74 et 77 ans.
La ville, « construite dans une logique exclusivement industrielle », n’est à l’époque, selon Alain Wacheux, qu’une « juxtaposition de quartiers miniers » et la municipalité SFIO souhaite apporter « quelques éléments d’agrément » aux habitants privés de lieux de loisirs. Les idées hygiénistes sont alors très en vogue.

Une grenouille accrochée à un fil
En famille ou entre amis, les mineurs, dont très peu savent nager, viennent « faire trempette ».
Avec courage. Jusqu’en 1963, l’eau n’est pas chauffée. Sa température oscille entre 13 et 16 °C. Mais qu’importe. La piscine est un moment de bonheur qu’il faut savourer.
D’un solarium aménagé en surplomb, on aperçoit un terril. « Mon grand-père disait : "Demain, c’est là qu’on retourne travailler, alors profitons-en" », raconte Christophe Dubrulle, en désignant le remblai.
Les vieux habitués se souviennent de Mme Carincotte, la vendeuse de bonbons que l’on achetait « à l’unité pour un ou deux centimes ». Des « sandwiches au pâté et aux cornichons » qu’ils dévoraient en quittant la piscine.
Quant aux cours de natation, ils étaient « typiques de la méthode du dressage », souligne Yves Mancey, responsable des piscines. Les mouvements étaient répétés au sol, avant d’être accomplis dans l’eau, les apprentis nageurs accrochés dans le dos à un câble. « On aurait dit une grenouille accrochée à un fil », se rappelle, amusé, Bernard Vin, 50 ans.
Chaque jour désormais, de mi-juin à mi-septembre, plusieurs centaines de nageurs profitent dans une ambiance musicale de ses deux bassins de 33 m, de sa pataugeoire en demi-cercle à la mosaïque couleur pastel, de son plongeoir de 5 mètres et de ses cabines de bain individuelles.
Rénovée en 1997, elle est aujourd’hui « encore plus belle qu’à l’époque », affirment les habitués. •

Eté 2010: Piscine fermée pour travaux, réouverture après travaux de rénovation en juin 2011


Dans " La Voix du Nord" du dimanche 22.01.2012 : Le Stade Parc de Bruay-La-Buissière   par MATTHIEU BOTTE  
 lien de l'article : http://www.lavoixdunord.fr/Loisirs_Sorties/Photos_Vacances/2012/01/22/article_le-stade-parc-de-bruay-la-buissiere.shtml

"Le Stade Parc a été totalement rénové pour retrouver son aspect originel, celui des années trente. Avec un petit plus, la mise en lumière de Yann Kersalé.
Le Stade Parc de Bruay-La-Buissière est un lieu unique dans la région. Jusqu'alors ignoré et quelque peu délaissé, il a retrouvé toute sa splendeur à la faveur de plusieurs opérations de rénovation ces dernières années. Dessiné dans les années trente par l'architecte de la ville, cet ensemble parc-piscine-stade a été construit pour rivaliser avec les installations de la compagnie des Mines à l'aube des premiers congés payés.
Le Stade Parc a été inauguré en août 1936 et rebaptisé un an plus tard « Stade parc municipal Roger-Salengro » en hommage à l'homme politique décédé cette année-là. Paul Hanote, architecte de la ville, adepte de l'Art déco, a pensé le Stade Parc et notamment sa piscine découverte dans le style « paquebot » caractéristique de cette époque.
Il y a deux ans, la ville a souhaité renouer avec l'esprit d'Hanote et une rénovation a été entreprise à partir des plans d'origine. Il a fallu éclaircir l'espace, faire des coupes mais également créer une ligne d'eau, prévue par l'architecte mais jamais réalisée. Les plus beaux arbres, plantés à l'époque du Front populaire, ont été conservés et mis en valeur dans un jardin à la française recomposé. Un séquoia, planté en 1934, en est l'une des pièces maîtresses.
L'un des derniers ormes pleureurs de la région est maintenu en vie à l'entrée du parc.
Le Stade Parc est plus qu'un jardin public. Ses portes monumentales en béton, au style épuré, font la richesse de ce site. Un kiosque à musique en son centre, imaginé en 1933, est encore aujourd'hui le symbole d'un dynamisme toujours actuel des sociétés musicales de la ville. Le stade, lui, a été doté dernièrement d'une piste d'athlétisme neuve qui accueillera notamment la délégation haïtienne cet été dans le cadre des JO de Londres.
Mis en lumière par Kersalé
L'année dernière, le parc a profité de l'opération Béthune capitale régionale de la culture, événement majeur, pour parfaire sa mise en beauté.
C'est Yann Kersalé, l'homme qui a mis en lumière le pont de Normandie, le musée du quai Branly, les aéroports de Bangkok ou Chicago, qui s'est penché sur le chantier bruaysien. Séduit par le projet, il a éclairé les principaux bâtiments classés du Stade Parc (salle de gymnastique, kiosque, portes monumentales...).
Dès la nuit tombée, des rangées de diodes, savamment disposées, révèlent les monuments qui structurent le Stade Parc. L'artiste s'est également chargé d'illuminer la piscine Art déco, véritable bijou de style paquebot, ouvert au public en été.
En trois ans, ce septuagénaire a fait une cure de jouvence salvatrice. La ville et l'agglomération fondent de grands espoirs sur ce site dépoussiéré, aujourd'hui fleuron de l'Art déco sur le territoire. La maison du gardien, transformée en maison d'exposition, retrace l'histoire si particulière de ce site, symbole d'un glorieux passé et du développement des loisirs de plein air populaires.
L'entrée du Stade Parc est gratuite. Contact : service culturel de la ville au 03 59 41 34 00."

Autres régions... :       Journal de la Haute-marne            Le télégramme de Brest  ( cliquez pour agrandir )

           

 

Extrait de la chronique de France Inter du 9 août 2006  ( cliquez sur l'image...)

Extrait France Inter du 9 aout 2006

photos © nordmag.fr

=> retour page " Bruay Labuissière "

 

Accueil | Sommaire | Culture | Patrimoine | Histoire | Nature | Dossiers | Liens | Translate | Plan | Carte | Contact
Copyright © 2000-2016 Nordmag Tous droits réservés.