La mission Bern a choisi le beffroi de Béthune comme site emblématique pour les Hauts-de-France en 2019

Publié par Nicolas CHALMIN le

Parmi les dix-huit sites emblématiques choisis dans le pays pour le Loto du patrimoine 2019, un seul se situe dans les Hauts-de-France. 
Après l’hôtel-Dieu de Château-Thierry l’année dernière, la mission Bern a choisi le beffroi de Béthune comme site emblématique pour les Hauts-de-France en 2019.
Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, l’édifice date du XIVe siècle.
On le retrouve dans cette première liste (détaillée sur le site www.missionbern.fr). 

Le Beffroi  

Le Beffroi, typique du Nord de la France, a été érigé en 1346 ( en bois), près de la halle échevinale. Le Beffroi porte en lui un symbole: il illustre les libertés et franchises communales. Tout d’abord construit en bois, il fut détruit par un incendie et aussitôt reconstruit en 1388, en grès. En 1664 des échoppes viennent entourer le Beffroi et protègerons l’édifice lors des bombardements de 1918. Sa hauteur atteint donc 30 mètres (en haut du campanile de 17 m.: le clocher); il faut monter 144 marches pour atteindre le chemin de ronde. Au sommet de la flèche, domine le dragon, girouette dorée.

PREMIER ETAGE:  ou plus communément appelé « salle des échevins ». Cette salle servait autrefois de lieu de réunion. Par le balcon en bois placé sur la façade ou bretèche les proclamations étaient annoncées de façon orale à l’ensemble de la population.

DEUXIEME ETAGE: Cette salle aurait vraisemblablement servi de logis du guetteur. Elle se dote de trois petites ouvertures correspondant respectivement à l’est, le sud et l’ouest.

TROISIEME ETAGE: Nous sommes à présent dans la salle du carillon. Dès sa construction le Beffroi possédait d’une cloche afin de prévenir la population de l’arrivée de l’ennemi.

QUATRIEME ETAGE: Il s’agit ici de l’accès au chemin de ronde et à la salle de l’horloge. Du haut du  Beffroi on peut admirer le magnifique panorama que nous offre les collines de l’Artois.   


En 2018, le loto du patrimoine avait permis de récolter 22 millions d’euros. 205 000 euros avaient permis d’entamer la rénovation de 4 lieux du Nord-Pas-de-Calais : l’église de Thiennes, l’Hôtel de ville de Hondschoote, l’ancienne ferme artésienne à Vieille-Chapelle et l’Église de Barly. En tout 3 500 sites ont été référencés en France par la Fondation Patrimoine. Depuis 2018, 387 projets ont été retenus  et 120 ont déjà vu leurs travaux débuter.

Pour cette édition 2019 du Loto du Patrimoine, 2 jeux à gratter et un super tirage de 13 millions d’euros. La deuxième édition du loto du patrimoine visant à financer la rénovation de monuments dans toute la France aura lieu le 14 juillet prochain.



Laisser un commentaire