Ils offrent le gîte et le couvert en échange de cours d’anglais

le monde est un village .org
La formule peut-être surprenante au premier abord. Elle est surtout innovante et économique.

A Dunkerque, Arras et Sameon, vivent 3 familles. Toutes ont un point commun ; la volonté de parfaire leur anglais ou de faire découvrir cette langue à leurs enfants.Aux Etats-Unis ou en Angleterre, David, Spencer et Aksel sont trois jeunes étudiants. Ils ont un objectif, apprendre le Français.Jusque là, rien n’était fait pour qu’ils se rencontrent. Pourtant, nos anglophones ont eu l’idée de s’inscrire auprès d’un des partenaires de l’association WEP (World Exchange Program).

L’association propose un programme simple et économique appelé « Language Buddy ».

Le concept est simple : en échange du gîte et du couvert, les familles d’accueil reçoivent 15h de cours de conversation en langue étrangère par semaine. La durée du séjour est variable, entre 1 et 3 mois. « Ce sont les natifs qui choisissent leurs dates de séjour et la durée. A moi ensuite de trouver les familles qui acceptent le deal » , nous explique Rémy VANDEWEGHE, représentant de l’association pour les Hauts de France.

Pour David, « language buddy » britannique en séjour pour 3 mois à Dunkerque, cette expérience est «  attractive and efficient », comprenez par là « attrayante et efficace ». Il attendait de sa famille qu’elle soit enthousiaste et motivée à l’idée d’apprendre une nouvelle langue. Motivée, sa famille d’accueil l’est. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire du Café Langues de Dunkerque que la famille LOGER a pris connaissance du programme. « Mme LOGER m’a contacté puis tout est allé très vite. Je leur ai rendu visite, j’ai vérifié leurs motivations, leurs capacités matérielles à accueillir David et la famille entière a donné son feu vert pour l’accueillir » rapporte Rémy VANDEWEGHE.

Les conditions pour accueillir sont multiples. Il faut tout d’abord montré sa réelle motivation à apprendre une nouvelle langue et accepter de partager son quotidien avec une nouvelle personne. Puis vient la visite du correspondant local qui s’assure que la maison est bien entretenue et que la famille dispose d’une chambre libre pour le professeur particulier. Enfin, les extraits de casier judiciaires des membres du foyer complètent un dossier de présentation renseigné par la famille candidate.

A ce jour, 3 jeunes sont actuellement accueillis dans la région. Trois profils sont en attentes de placements : les américaines Meg et Cheryl ainsi qu’Andrea du Guatemala, venues pour dispenser des cours d’anglais ou d’espagnol.

 

Si l’aventure vous intéresse, vous pouvez contacter l’association WEP au 06 30 56 49 22 ou sur internet (www.lemondeestunvillage.org) et Facebook (www.facebook.com/lemondeestunvillage.org)

 

 

le monde est un village .orgLe monde est un village