Portrait d’un oiseau rare

Publié par Marion Dupuich le

L’éclosion d’un artiste depuis son enfance

Depuis près de 25 années, Dominique Gall, illustrateur et peintre animalier, originaire de Montreuil/Mer, exerce sa passion sous plusieurs formes artistiques. Dès son enfance son inspiration a pris naissance sur la côte d’opale durant ses découvertes au coeur des marais, de la Baie d’Authie et de la Baie de Somme où il observait les oiseaux (formes, couleurs,attitudes). Installé depuis près de 4 ans, dans son atelier situé dans la célèbre rue pittoresque (rue du Clape) de Montreuil, il fait partie de l’Association de la « Rue du Clape en bas ».

Après avoir suivi des études spécialisées dans la publicité et l’illustration aux Beaux Arts de Cambrai et de Reims, cet artiste a fait ses débuts au sein d’une imprimerie (à Paris) où il utilisait notamment la sérigraphie. Grand passionné de nature, cet artiste témoigne d’un goût prononcé pour l’ornithologie, la culture amérindienne, la pratique de la chasse écologique à l’arc et la cuisine.

Lors de ses expositions, il cherche avant tout à faire des rencontres humaines. Inspiré notablement par le veinage du bois et la culture amérindienne, il réalise ses oeuvres à partir de photos prises ou encore de recherches documentaires effectuées. Ses dessins sont ainsi travaillés en plusieurs étapes selon des techniques de « collage » (photo, reproduction, ajout d’un animal, ajout d’un décor…).

Ainsi les photos ne sont pas reproduites telles qu’elles sont,il faut aussi prendre en compte les capacités d’observation pour le travail du dessinateur (50% du travail). Issu du mouvement de l’Art Contemporain figuratif animalier, cet illustrateur représente principalement les oiseaux, la faune sauvage(loups, lynx, rhinocéros,bisons), les paysages et les animaux de l’Amérique du Nord,les animaux domestiques, les gibiers … Le message symbolique que souhaite faire passer le peintre porte essentiellement sur la prise de conscience du respect de l’environnement. « Quand on aura coupé le dernier arbre, pêché tous les poissons et pollué toutes les rivières. Alors on saura que l’argent ne se mange pas. » cette citation qui véhicule les valeurs de l’artiste prend alors tout son sens. Il utilise ainsi son art animalier comme cri d’alarme.

D’ailleurs,parmi les peintres qui l’inspirent on peut citer le célèbre aquarelliste animalier, Léon Danchin, précurseur du mouvement,reconnu pour ses dessins de scènes de chasse, il symbolise cet art comme objet décoratif. D’autres artistes encore tels que Francis Berille ou encore Lamotte l’ont également inspiré.

Un travail artistique aboutissant à de nombreuses collaborations

Il collabore avec de nombreux éditeurs notamment Gerfaut et Larousse et illustre des magazines consacrés à la faune et la flore et des revues cynégétiques. De plus, il participe à la création de signalétiques pour des espaces naturels (parcs naturels régionaux, zone natura 2000) et réalise sur commande des peintures murales (fresques, trompe-œil) et conçoit enfin des illustrations touristiques et patrimoniales (cartes postales et des plans de ville). Ses peintures murales sont d’ailleurs visibles au restaurant du Clape situé à Montreuil.

D’ailleurs,l’artiste réalisera prochainement une fresque murale pour l’école Vauban de Montreuil. Ce dessinateur utilise essentiellement l’aquarelle reconnue pour sa finesse, les crayons de couleurs (pour les fonds associés à la mine à plomb) pour ses illustrations et également l’huile et l’acrylique sur toile (pour des formats plus grands ou d’autres supports). Ces différentes techniques lui permettent ainsi de donner plus de relief à ses dessins.

Salons-Expositions-Festival- livre de cuisine-Un artiste complet et engagé

Par ailleurs, artiste engagé, Dominique Gall participe régulièrement à des expositions et à des salons sur l’art animalier et la chasse en France et en Belgique au profit d’associations pour la sauvegarde de l’environnement et de la faune sauvage. Il fait ainsi partie de l’Association « Doli » (association internationale pour la protection des éléphants et la conservation de la faune sauvage en Centrafique) et lutte aussi pour la sauvegarde des loups et lynx en France. Il organise par ailleurs un Festival d’art animalier qui a lieu tous les deux ans à Montreuil.

Cette année il sera question de découvrir la faune et de la flore amérindienne et aussi le Pow-wow (danses amérindiennes et stand sur la défense des loups). De plus, ce dessinateur des temps modernes fait également partie des artistes qui participent à la célèbre Fête du printemps de Montreuil. Enfin, son art pittoresque s’exprime même dans la littérature avec l’édition de livres de cuisine « Promenades gourmandes ».Ses recettes sont réalisées avec ce que la nature peut nous offrir : cueillette, pêche et chasse. Avis aux amateurs d’une cuisine de terroir et aux passionnés d’art naturaliste et animalier. Quelques uns de ses dessins figurent également dans le livre « Réussir le permis de chasser ».

L’artiste-auteur souhaite ainsi nous faire prendre conscience de l’importance du respect de la nature « en prélevant le juste nécessaire. » Cet oiseau rare détient d’innombrables cordes a son arc…


Rédaction de Marion Dupuich
Correspondante Locale de presse écrite.
Conseillère en séjour touristique de formation, je suis également correspondante locale de presse au sein du journal « Les Echos du Touquet ».
J’aime écrire des articles dédiés à la culture et au patrimoine afin de valoriser notre région et les personnes qui y contribuent. C’est un travail très enrichissant qui me permet non seulement de rencontrer des personnes d’horizons très différents (musiciens,photographes, œnologues,guides touristiques, animateurs du patrimoine, archéologues…) mais également d’éveiller encore plus mon esprit vers l’inconnu de façon enrichissante. A l’avenir, j’aimerais beaucoup réaliser des articles sur des auteurs littéraires et je souhaiterais également me spécialiser dans la rédaction d’articles en rapport avec le tourisme

 

Catégories : Art / Galeries