Nord et Grand froid, la Domotique au service des économies d’énergie

Publié par Laurie Berthier le

Votre maison pilotée au doigt et à l’œil pour plus de rendement énergétique ça vous dit ?

La domotique recouvre un vaste panel d’usages, utilisant l’énergie électrique et couvrant des besoins nouveaux. Dans un avenir très proche, notamment depuis son appareil mobile,il sera possible de piloter  voire surveiller sa maison à distance dans les moindres détails.

Parmi tous ces usages, ceux qui sont aujourd’hui les plus recherchés par les consommateurs, reste le pilotage des consommations énergétiques qui permet de réaliser des économies substantielles – Environ 10 % d’économie sur la facture de chauffage. 

Domotique et la régulation du chauffage

Les chaudières modernes intègrent souvent une régulation accessible depuis la façade de l’appareil, ou mieux, depuis un appareil de régulation déporté dans une des pièces de vie. Cette dernière solution est plus efficace car l’appareil est souvent équipé d’une sonde de température, vos réglages n’en seront que plus fins. La régulation permet de paramétrer heure par heure et pour chaque jour de la semaine votre température de chauffage, et de définir plusieurs zones en fonction de leur occupation (généralement zone jour, nuit, voire pièce par pièce). Vous pouvez ainsi adapter vos exigences en matière de confort thermique dans chacune des zones définies. Il est conseillé de ne pas varier vos températures de plus de 4°C à 6°C afin d’optimiser vos économies d’énergie. Même si vous êtes équipés de panneaux solaires, vous savez ô combien, votre énergie est précieuse.

Dans l’habitat existant, ce type d’appareil n’est pas toujours présent. De nombreux fabricants proposent leur solution. Elle est compatible avec tous les types de chauffage électrique et thermique. Pour les systèmes à eau chaude, il sera nécessaire de poser une électrovanne ainsi qu’une sonde intérieure et une sonde extérieure permettant de commander les flux automatiquement. Cette installation peut s’avérer très rapidement rentable.

Une régulation extérieure peut présenter des fonctions autres que celle intégrée directement dans un appareil de chauffage. Elle peut notamment arbitrer entre les différentes énergies présentes dans la maison, en fonction des tarifs, en tenant compte des variations du fioul, des horaires pour l’électricité…

Ces systèmes intelligents optimisent votre système énergétique et sont vecteurs d’économies d’énergie substantielles.

Domotique et confort d’été

Vous n’oublierez pas que le confort d’été peut être géré, en complément, par l’implantation d’un rideau végétal à feuille caduques vous laissant profiter des apports solaires d’hiver et de demi saison.

La domotique apporte également des réponses utiles pour améliorer le confort d’été à l’intérieur des bâtiments, limiter la surchauffe et éviter le recours à la climatisation ou au rafraîchissement de l’air. La plupart des stores extérieurs, volets roulants ou store vénitiens sur le marché sont activables par une commande à distance et programmables, soit avec une solution fournie, soit à l’aide d’un pilote à ajouter.

Il est donc la plupart du temps possible de programmer des plages où les protections extérieures agissent, pour limiter le rayonnement solaire sur la façade et les surfaces vitrées.

Une solution plus efficace encore consiste à recourir à des sondes de température. Dès que la façade dépassera le seuil voulu, stores et volets roulants se baisseront automatiquement, y compris au niveau des fenêtres de toit.

Domotique et débit de la ventilation

La programmation des appareils de chauffage et des occultations peut également être couplée avec les débits d’air entrant. Cette solution est particulièrement efficace dans le cas d’un puits canadien, qui apporte dans le logement un air frais, à température constante (environ 12 °C).

Domotique et programmation de l’éclairage

Même si elle est la plus importante, la dépense du chauffage n’est pas la seule dépense énergétique. L’éclairage constitue un poste important, avec souvent des gaspillages qu’une gestion intelligente peut contribuer à réduire. Un détecteur de présence éteindra automatiquement la lumière lorsque vous quitterez la pièce. Le variateur vous permettra d’ajuster la quantité de lumière à votre besoin. Sur les programmations plus élaborées, l’utilisateur définit le niveau de luminosité qu’il souhaite dans chaque pièce, lorsqu’il s’y trouve. L’éclairage s’adapte en fonction du degré de lumière extérieure qui pénètre dans l’habitation.

Il est aussi possible de programmer un chemin lumineux, qui guidera dans la nuit les enfants ou les personnes âgées.


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :